Nos murs scintillent des mille feux de ces fêtes foraines de notre enfance, comme un souvenir évanescent qui brusquement rejaillit, magnifié par les photos de notre artiste favorite et qui sont pareilles à ces attractions qui nous tourneboulent nous mettent sens dessus dessous, et dont on a plus envie de descendre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s